Conseils pour demander un crédit auto en ligne

Un crédit auto en ligne est simple et classique. D’abord, faites une comparaison sur plusieurs offres et prenez une décision. Ensuite, pour obtenir le meilleur crédit auto, plusieurs étapes doivent être franchies.

Comment cela fonctionne- t-il ?

Avec un organisme prêteur, vous fixez le montant du crédit, le montant des mensualités et sa durée. Jusqu’à ce que le crédit prenne fin, chaque mois, vous remboursez ces mensualités. Pour éviter tout problème qui peut surgir comme un décès, un arrêt de travail ou le chômage, nous vous conseillons de faire une assurance crédit. Le fait d’être majeur et résider en métropole est très important. Les personnes inscrites au FICP n’y ont pas droit.

Le taux de ce crédit

Dépendant de chaque compagnie, le TEG varie de 4,5 à 9 %. Ce taux est de plus en plus élevé lorsque le crédit est long. Avec une voiture d’occasion ou neuve, le TEG et la durée de ce crédit sont variables.

Divers avantages

Grâce à un organisme prêteur, votre financement sera simplifié. Que vous ayez ou non un apport, votre tranquillité ainsi que votre budget seront garantis. Il n’y a pas de frais de gestion ou de frais de dossier. Si vous faites un remboursement anticipé, aucune pénalité ne sera prélevée. Et une grande souplesse est présente. Il est possible de faire une simulation avant de vous décider. Vous pouvez choisir le type de crédit suivant votre préférence. Dépendant de la durée de remboursement et du montant, le TEG se situe entre 5 et 20 %. Le prêt est à un taux fixe et il est amortissable pour une durée d’un an à six ans. Le montant est de 1000 à 21 500 euros.

Les étapes à franchir

Dans la première étape, réalisez en ligne la demande. Pour cela, complétez le formulaire. Puis, choisissez le montant, la durée et les options. Dans la deuxième étape, envoyez les documents signés incluant l’offre préalable. Ensuite, sous 48 ou 24 h, vous recevez les fonds.…

Trouver une complémentaire santé avec un comprateur

Souscrire une mutuelle santé est essentiel afin de prévoir financièrement les dépenses liées à la santé. Mais souvent, c’est le vrai parcours du combattant pour trouver celle qui nous convient au niveau tarif mais aussi au niveau des garanties. Quelques conseils ne sont donc pas de trop!

Les avantages

Le premier avantage d’un comparateur en ligne est bien sûr que vous n’avez pas besoin de vous déplacer. Vous aurez sous les yeux les principales mutuelles et ce, en quelques clics seulement. Vous n’aurez donc pas à vous creuser la tête pour trouver le nom des mutuelles. Le comparateur les possède et les a pour vous.

Vous aurez une vision globale du marché en fonction de vos besoins en matière de couverture santé. En fonction des garanties que vous souhaitez, vous aurez un large choix de mutuelles qui vous sera proposé à des prix différents. Il ne vous reste plus qu’à comparer, faire faire des devis et choisir celle qui vous convient. Un comparateur va vous permettre de faire des économies. C’est un service gratuit qui vous propose les solutions les moins chères.

Comment choisir sa mutuelle?

La première chose à faire est de bien définir ses besoins. Il va vous falloir adapter les garanties que vous souhaitez à votre budget, vos habitudes médicales et la composition de votre famille.

N’hésitez pas à prendre le temps de comparer les différentes formules. Pour une même couverture, les tarifs peuvent être très différents d’une complémentaire santé à l’autre.

Préférez une mutuelle dont les remboursements sont clairement indiqués, cela évitera les mauvaises surprises. Vous pouvez négocier les délais de carence. Durant cette période, les prestations ne seront pas prises en compte par la mutuelle. Essayez donc de supprimer ces délais de carence.

Porter une attention particulière à tous les frais d’optique, dentaire, d’hospitalisation. C’est sur ces points qu’il faut être vigilant lorsque l’on compare une mutuelle. L’important lorsque l’on cherche une mutuelle santé est de prendre son temps et de comparer!…

Montant des frais de notaire lors d’une succession

Il n’y a pas de frais de succession entre deux époux. Lorsqu’un des deux conjoints décède, l’autre est exonéré de tous droits sauf que les actes, eux sont payants ainsi que la rémunération du notaire qui va se charger des actes à rédiger (source: fraisdenotaire.net).

Quels sont les frais d’actes qui peuvent être demandés?

Il peut exister divers frais d’actes qui seront enregistrés à la suite du décès. Le calcul se fait sur la valeur des biens immobiliers s’il en existe et sur des sommes déposées sur les comptes en banque. Ces actes vont être rédigés dans le cabinet du notaire et auront un coût. Ils feront également l’objet d’un enregistrement à la conservation des hypothèques et cela aussi se paye. La déclaration de succession fait également l’objet d’une rémunération.

Combien coûtent les frais d’acte?

Pour le savoir, il faut commencer par répertorier tous les biens immobiliers et le numéraire qui peuvent rentrer dans cette succession et qui font l’objet d’un acte. Il suffit ensuite de se rapprocher d’un notaire et de lui demander un devis détaillé. Toutes les rémunérations des notaires sont déclarées et chiffrées selon un barème qui est contrôlé par la loi. Une fois que les actes sont rédigés, le conjoint survivant va régler au notaire les frais concernant les taxes et droits. Ce dernier les transmettra ensuite à l’état. Il faut aussi prévoir de rembourser au notaire les sommes qu' »il aura avancées. Un acte notarié se paye 60 euros et un inventaire 80 euros. Les attestations de propriété, les déclarations de succession ainsi qu’un partage de succession se calculent sur un pourcentage bien défini de la valeur de l’actif successoral.

Il est possible de calculer soi-même approximativement le coût total de ces frais mais il faut connaitre parfaitement la valeur de l’actif.…

Les banques recrutent, mais à quels postes

En France, parmi les employeurs dans le domaine privé, les banques jouent un rôle très important.
banqueMalgré la crise financière de 2008 qui a causée de nombreuses pertes d’emplois dans ce domaine, 21 000 embauches ont été recensées en 2012 dans ce secteur.
Et cela devrait s’accroître dans les prochaines années en raison d’un grand nombre de départs en retraite dans la profession.
Quels sont donc les postes recherchés? Quels sont les parcours d’études à suivre pour travailler dans le domaine bancaire?

La majorité des embauches se font en banque de détail, c’est à dire en agence.
Les postes à pourvoir sont essentiellement ceux de la fonction commerciale et de la gestion de contrats et visent particulièrement un public jeune .

Chargé de clientèle, beaucoup de demande

Parmi eux, celui de chargé de clientèle qui doit gérer des dossiers, fidéliser et élargir son portefeuille de clients. Un sens du contact et de la réactivité sont demandés.
On trouve aussi le métier de téléconseiller qui traite les appels entrants, prospecte, renseigne, et assure la prise de rendez-vous.
Il faut pour cela avoir un niveau BAC+2/BAC+3 et être en possession d’un diplôme tel que le BTS Banque, ou le DUT technique de commercialisation. Une licence universitaire spécialisée peut aussi le permettre.
Par ailleurs, avec beaucoup d’investissement ou après 2 ou 3 années d’expérience, il est possible d’évoluer vers le poste de conseiller clientèle de particuliers qui gère un nombre plus restreint de clients.

Enfin, deux postes plus commerciaux et plus techniques sont de plus en plus demandés. Il s’agit de celui de conseiller en clientèle de professionnels(artisans, commerçants et professions libérales) et celui de conseiller en gestion de patrimoine. Les profils les plus recherchés sont les jeunes d’un niveau BAC+5 ou BAC+4 titulaire d’un Master ou d’un diplôme spécialisé obtenu dans un institut technique de banque.…

DUT GEA (gestion des entreprises et des administration)

La formation de niveau bac+2 DUT GEA s’adresse principalement aux titulaires d’un baccalauréat ES ou STMG. L’admission se fait sur dossier suivi logiquement d’un entretien. A l’instar de nombreux DUT, un parcours en alternance est souvent possible.

Programme

Réparti sur quatre semestres avec un stage, il se divise en trois axes :

  • Communiquer et se situer dans les organisations.
  • Comprendre et gérer les organisations.
  • Maîtriser et utiliser les outils de gestion.

Les matières enseignées sont donc très diverses : de la communication en français et en langues étrangères, à la maîtrise des outils informatiques, en passant par la méthodologie dans un premier temps. L’accent est ensuite mis sur l’économie générale et de l’entreprise ainsi que sur l’étude des domaines du droit, pour finir en abordant les techniques de fiscalité appliquée et la gestion publique ou privée de façon pratique.

Que faire après un DUT GEA ?

Il est  possible de poursuivre une licence professionnelle à l’université, d’intégrer une école de commerce ou un IAE (Ecole Universitaire de Management).

Les débouchés sur le marché du travail englobent tous les métiers de la gestion et de l’administration de l’entreprise, par exemple : chef de projet, assistant de gestion, attaché commercial, comptable, assistant de manager……

BTS MUC (Management des Unités Commerciales)

Le titulaire de ce BTS peut être responsable d’une unité commerciale de petite taille ou assurer un poste de responsabilité au niveau d’une structure plus importante par exemple une boutique, un supermarché, une agence commerciale, etc.
Il pourra remplir les missions suivantes : le management d’une équipe, la gestion prévisionnelle et l’évaluation des résultats, gestion des relations entreprise-clients, la gestion des offres produits et services.
Selon la taille de la firme, il peut servir comme: chef de rayon, directeur adjoint d’un magasin, responsable clientèle, conseiller commercial, téléconseiller, responsable d’agence, chef de caisse, animateur des ventes etc.
Il pourra également devenir: agent général, d’assurances, agent immobilier, assistant commercial, attaché commercial, chargé de clientèle au niveau d’une agence bancaire, conseiller en voyages, directeur de magasin dans une grande surface, responsable de la promotion des ventes, télévendeur, vendeur en micro-informatique et multimédia, etc.…

Responsable de clientèle dans la finance

Le métier de responsable de clientèle a un but bien défini. Son rôle premier est de traiter les dossiers de rachat de crédit et de financement au sein d’une société. Il peut effectuer les rendez vous avec ses clients à leur domicile ou dans une agence. Son but est de faire une étude de la situation financière de ses clients, ensuite il les conseille et leur propose les différentes solutions qui peuvent être mise en place. Le responsable de clientèle doit savoir mettre en confiance ses clients ainsi que de les rassurer. Il doit savoir aussi se montrer patient et à l’écoute de chacun d’eux.…

Société Jequilibremonbudget.fr, le rachat de crédit recrute

Présentation de la société

jequilibremonbudget

La société jequilibremonbudget.fr est une entreprise spécilisée dans le regroupement de crédit pour particulier et professionnel. Elle propose de regrouper vos crédits à la consommation, revolving et immobilier. Si vous n’avez jamais entendu parlé de rachat de crédit, je vous propose de lire cet article. La société est surtout active sur internet, mais elle possède de nombreuses agences en France.

Les métiers recherchés

Jequilibremonbudget.fr recherche activement des conseillers de clientèle, ainsi que des responsables de clientèle. Une expérience est demandée, car ce métier requiert quelques connaissances. L’entreprise est attractive car en pleine croissance, les possibilités d’évolutions sont concrètes.

Profils recherchés

  • Diplomes: BTS MUC, BTS Banque, BTS NRC, DUT TC
  • Expérience de 4 ans souhaitée
  • Esprit d’équipe et sens de la relation client

Si vous êtes intéressés par ces poste et cette entreprise, rendez vous sur leur site (http://www.jequilibremonbudget.fr) pour envoyer votre cv.…